Rencontres territoriales de la santé 2016
Accueil arrow Infos arrow Projet de loi « Hôpital, patients, santé et territoires » : réactions
Projet de loi « Hôpital, patients, santé et territoires » : réactions
30-10-2008
 
Ecrit par Faouzia Perrin,
Publié dans : Informations, Informations
Tags : HPST, projet de loi, réaction, commentaire
Quote this article in website Favoured Print


A
seulement en voir la présentation, (mais l’impression est la même à la lecture du texte) on assiste vu « d’en bas » et du point de vue de la promotion de la santé à un recul majeur et manifeste s’agissant de la politique nationale de santé de la France. Que le sous titre en soit «  pour un projet de santé durable pour nos concitoyens » ne peut que nous rappeler celui du rapport IGAS en 2003 «  pour une prévention durable » et donc la loi de Santé publique de 2004 qu’il avait précédé ainsi que l’approche de développement durable.

Or les absents de ce projet sont bien précisément le système de santé publique mis en place en 2004( aucune référence dans le chapitre correspondant), les principes de promotion de la santé ainsi que ceux du développement humain et durable . Ceux ci auraient exigé à minima que la santé ne soit pas réduite au soin et qu’elle intéresse en premier lieu les territoires en tant que «  collectivités de citoyens» et «  communautés d’habitants ».

De ce point de vue on peut dire qu’il s’agit d’ une tentative régressive de maîtrise d’un système défaillant plutôt que de la «  modernisation » annoncée, laquelle consiste en la rationalisation de gestion et d’administration du système de soin, ce qui n’est pas en soit nécessairement critiquable.

Mais cette régression n’est pas anecdotique si nous nous rappellons les enjeux de santé de notre pays, inégalités sociales de santé, surmortalité prématurée des hommes, alors même que les soins ne contribuent qu’à hauteur de 20% des gains d’espérance de vie.

Ceci justifiait la tendance à réorienter notre système de soin ces dernières années vers la santé comme en a témoigné le vocabulaire des SROS 3 où les mots soins, sanitaires, médicaux avaient cédé la place à la santé. Ils justifiaient aussi une politique de santé publique volontariste ambitieuse et enfin modernisée. De la tentative de 2004 il y aurait eu des leçons à prendre et des progrès à réaliser, pas un mot ici.

Comment expliquer que ce projet revienne à l’ancien centrage de notre système sur le soin : l’hôpital ( et non les établissement de santé) le projet médical d’établissement ( et non le projet de santé de territoire), les inégalités d’accès au soin ( pas à la santé)……… ? jusqu’à la bibliographie aux références orientées sur des protagonistes du soin hospitalier.

Comment comprendre que la prévention, alors que le déterminisme environnemental et notamment social de la santé est de notoriété aujourd’hui, se réduise à l’éducation thérapeutique pour tous et  pour les jeunes à l’interdiction en guise d’éducation.

Le débat parlementaire ne manquera pas de soulever ces questions, il y aurait aussi beaucoup à dire sur les ARS. Nous devrons y apporter, de notre place « santé et territoires », notre contribution dans l’objectif que cette loi  mérite son titre en entier et ne soit pas qu’une loi hospitalière et d’administration sanitaire.


Commentaires utilisateurs (0)

Aucun commentaire posté

Ajouter votre commentaire



mXcomment 1.0.9 © 2007-2017 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent
Joomla template by DesignForJoomla.com
DesignForJoomla.com provides free Joomla templates, free and commercial Joomla extensions, Joomla tutorials and SEO tips for the Joomla CMS